La vie des frères

Centre pour handicapés – Moundou

Centre pour handicapés

à Moundou

Nos origines
L’aventure a commencé un peu par surprise en janvier 1978 par la rencontre de deux prêtres, ayant mis sur pied tout un service d’appareillage pour permettre aux personnes touchées par la lèpre de retrouver une grande amélioration dans leur autonomie et leur réinsertion sociale.
Dans le même temps, la sœur Marie-Ange, se trouvant comme moi à la paroisse de Benoye, se préoccupait des enfants suite aux séquelles de la polio. Soutenus par nos communautés la sœur et moi-même, nous avons suivi des formations sur l’appareillage et sur la rééducation.
Développement
En 1979 nous recevions à Benoye, nos 5 premiers enfants, en cette période troublée et douloureuse pour le Pays. Conscients que cette initiative nous avait été confiée par le Seigneur et qu’elle pourrait contribuer à redonner espoir et paix, nous avions besoin de la présence et de la sollicitude de la Maman. Nous décidions alors d’appeler notre service ‘’Maison Notre Dame de la Paix’’.
Informés de notre approche auprès des enfants handicapés nous recevions très vite un appel de diverses postes de mission de la région.
En 1980, on a mis sur pied une formation au Tchad de 15 jours par an, pendant 5 ans pour former des aides kinés et des aides appareilleurs ; et l’envoi d’un chirurgien pour les interventions indispensables. La formation commença en 1982 et se déroula chaque année jusqu'à 1987.
Missions chirurgicales
En 1982 commence la première mission chirurgicale à Benoye. Plusieurs médecins de différentes parties du monde viennent opérer dans les années suivantes. 1986 voit s’installer le rythme de 2 missions annuelles :en mai et en décembre, ce qui continuera jusqu'à 2008. L’année 2009 commença le rythme de 3 missions annuelles devenues indispensables pour répondre aux demandes grandissantes.
Les missions chirurgicales ont été aidées aussi par des collaborateurs sur le terrain : l’hôpital de Bebalem, l’hôpital de Moundou et les membres de la Maison Notre Dame de Paix sans lesquelles les interventions chirurgicales n’auraient aucun sens, puisque ces dernières, pour obtenir le résultat recherché, nécessitent des soins infirmiers post-opératoires, de nombreuses séances de rééducation fonctionnelle, de fabrication des appareils de marche.
Extension
Nos activités commencées à Benoye an avril 1978 se développèrent dès 1981 à Moundou, Doba, Kélo et Laï. En 1997, pour des raisons de mutation des personnes dirigeantes, nous fermions définitivement le centre de Benoye pour développer Moundou comme Centre de Référence pour les régions voisines.
Depuis Février 2008, Doba et Laï, grâce à l’encouragement des évêques de ces lieux, sont devenus Centres autonomes pour ce qui concerne l’accueil des patients et la rééducation fonctionnelle mais doivent toujours se référer à Moundou en ce qui concerne les interventions chirurgicales et l’appareillage.
Fr. Antoine MAMBE

Projet et réalisation:
AJTI AQQ Agencja kreatywna